Un vent joyeux souffle sur la Fête des Morts

Célébrez la vie d’hier et d’aujourd’hui avec des rituels fleuris

Le 1er et 2 novembre, un vent joyeux souffle sur la Fête des Morts.  Longtemps vécue comme un moment où il faut pleurer ses morts, la fête des morts tend de plus en plus vers un désir de célébrer la vie. Pour honorer, dans la joie, les souvenirs de ceux qui ne sont plus parmi nous. Parce qu'après tout, si ces souvenirs qui restent en nous sont ceux de moments heureux, pourquoi être triste ? C’est sans doute ce qui explique que plus d'1 français sur 2* souhaitent qu'après leur mort, leurs proches se souviennent d’eux de manière positive. Dans cet esprit plus joyeux, inspiré du Día de los Muertos, intégrez les codes de cette positive attitude venue du Mexique... pour apporter couleurs, joie de vivre, énergie communicative... et des fleurs – beaucoup de fleurs –  dans le rôle principal !

 

Les fleurs, un supplément d’âme

Symbole de l’éphémère, les fleurs font le lien entre le passé et le présent ; ceux qui sont partis et ceux qui sont encore là. Ambassadrices d'amour et de respect, d’échange et de partage, elles honorent ces vies de manière positive. D'ailleurs, pour 81% des français*, les fleurs restent une façon de rendre un hommage personnel à un mort. Alors faites l'expérience de la Fête des Morts nouvelle génération en adaptant, chez vous, les codes de Día de Los Muertos à la française, où que vous soyez, en créant votre propre autel fleuri.

Fête des Morts nouvelle génération : mode d’emploi

Les fleurs sont LE symbole incontournable de la fête des morts. Lumineuses et parfumées, elles rapellent de la fragilité de la vie et donc de l’importance de profiter des moments présents, tout en rendant hommage aux défunts, notamment en choisissant ses fleurs préférées. Au Mexique, leur couleurs et leur parfum guident le retour des âmes sur Terre, et jusqu'à leur autel fleuri, pour des retrouvailles de quelques jours avec leur proches. Les Mexicains estiment aussi que plus ce temps est riche en fleurs, plus les âmes qui reviennent se sentent attendues, bienvenues et aimées. Une manière aussi de simplement faire honneur à la vie. 

Des fleurs sur votre autel de souvenirs

A chacun son autel fleuri. Généreusement fleuri ou fait de quelques tiges, à la maison ou version portable... L'important est de faire de ce petit rituel, un rituel bien à soi. Au centre de cette fête, les fleurs -- dans leur couleurs, leur joie, leur vie, leurs parfums et leur symboliques -- célèbrent le souvenir de ceux qui ne sont plus parmis nous... avec une joie de vivre qui les honore. Point de départ de cette journée de memento mori, l'autel fleuri rappel à tout un chacun l'importance de vivre pleinement l'instant présent.

Des fleurs, toujours plus de fleurs

Dans cette démarche plus positive et plus personelle, les chrysanthèmes n'ont plus le monopole. Le jour de la fête des morts, les fleurs de votre choix s'invitent ; dahliaslys, oeillets, gerbera, Anthurium, roses... s’épanouissent en autels, mais aussi sur les têtes -- en couronnes plus ou moins généreuses, ou sur un chapeau --, sur les visages ou encore en médaillons... En ce jour où il est de nouveau permis de dessiner un sourire sur son visage...

 Les 1ers et/ou 2 novembre**, affirmez désormais votre joie de vivre et partagez-la avec les hashtags #FleursDeLosMuertos et #FleursPourLaVie.

* Sondage réalisé en ligne par OpinionWay pour Lajoiedesfleurs.fr mené sur un échantillon de 1 071 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, en septembre 2017.
** Bien qu'officiellement le 2 novembre, la fête des Morts est d'usage célébrée le 1er novembre, en raison de son statut de jour férié.