La protéa

Beauté sud-africaine aux multiples apparences

Une beauté robuste, c'est ainsi que nous définirions la protéa. Avec ses ingénieuses bractées orange-rose, son cœur mystérieux (la fleur) et sa tige solidee, elle ne passe pas inaperçue. Cette fleur convient donc parfaitement à une présentation en solitaire, dans un beau vase. Mais elle arrive aussi très bien à se faire remarquer dans un bouquet. Son aspect lui suffit, car elle laisse la séduction par le parfum aux autres fleurs.

Protée Lajoiedesfleurs.fr

La protéa est la fleur nationale de l’Afrique du Sud. Le botaniste suédois Karl Linnaeus qui lui donna son nom en 1735. C’est en raison des nombreuses apparences de la protéa qu’il lui donna ce nom du dieu grecque Proteus, qui pouvait changer d’apparence comme il voulait.

COULEURS ET FORMES

Les fleurs de la protéa sont colorées dans la masse, souvent poilues et entourés de bractées. Les bractées sont parfois très proches de la fleur et parfois plus écartées, laissant voir le cœur blanc de la protée. Les couleurs varient du rose clair au rose foncé, avec du blanc et de l’orange-jaune autour de la fleur. Le Leucospermum fait partie de la famille des protées, et cela se voit parfaitement.

SYMBOLIQUE

Si vous avez l’histoire de son nom en tête, vous ne serez pas surpris d'apprendre que la fleur symbolise la diversité et le changement.

ORIGINE

La fleur est originaire d’Afrique du Sud, où les locaux lui donne également le nom de « Suikerbossie » (bouquet de sucre). Ce nom est dû aux sucs que libère la fleur et qui ont un goût sucré. La protée pousse dans des conditions subtropicales à tropicales avec des journées chaudes et très ensoleillées et des nuits fraîches. La fleur est actuellement cultivée sur plusieurs continents, ce qui la rend plus facilement disponible toute l’année.