Les fleurs séchées repoussent !

Bienvenue aux belles revenantes

Des fleuristes pointus aux boutiques de quartier, en passant par les concept-stores, le « bouquet sec » fait un spectaculaire come back.
Elles évoquaient le pot-pourri de nos grands-mères ou les sachets de lavande pour les tiroirs. Mais les fleurs séchées ne sont plus « poussiéreuses » : au contraire, elles colonisent Instagram et les blogs de déco ! Comment intégrer ces belles revenantes dans notre intérieur.

Glitter Guide decoration fleurs séchée lajoiedesfleurs.fr Copyright: Glitter Guide

Bouquets secs à gogo

Si les fleuristes stars comme Debeaulieu ont lancé la tendance l’an dernier, on trouve désormais un peu partout les must du moment : le craspedia (des boules d’un jaune très lumineux), le limonium, l’achillée, le gypsophile, mais aussi les roses et les chardons. Même la monnaie du pape argentée et l’amour en cage orange font leur retour ! Côté feuillages, l’eucalyptus vert de gris ou coloré leur tient souvent compagnie. Aujourd’hui, la tendance virant raz de marée, il y a même de jeunes maisons spécialisées : les créations poétiques et sur mesure de Jeanne–Paris et de la Japonaise Miyoko (qui officie dans la très hype Officine Universelle Buly) sont la coqueluche des magazines de lifestyle.

Dans un pichet …ou un panier

Pas question de glisser vos trouvailles dans un vase transparent tout bête! Choisissez-leur de préférence un contenant vintage et stylé. Au choix, un pichet en grès type Vallauris, une poterie artisanale, ou un flacon ancien bleu ou marron, comme on en trouvait jadis dans les pharmacies (parfait pour une simple tige d’hortensia ou d’agapanthe). Elles adorent l’ambiance « apothicaire » ou « cabinet de curiosités ». On peut aussi les exposer au sol, en gros bouquets comme « oubliés » dans un cabas en osier tressé. C’est l’occasion idéale de recycler celui qu’on a trimballé tout l’été !

Et pourquoi pas au mur ?

Il suffit de taper #dried flowers sur Instagram (près de 300 000 occurrences !) pour s’apercevoir que c’est LE trend déco du moment. Option toute simple : on pend son bouquet au mur, papier kraft compris, avec une simple ficelle de cuisine (et avec plusieurs bouquets, on bricole une guirlande). Option plus sophistiquée : on se lance dans le « wall hanging », avec une branche tortueuse à laquelle on suspend plusieurs petits bouquets secs (rose, lavande, eucalyptus … ). Les tutos en ligne sont légion, mais pour les acheter tout faits, à prix très raisonnables, direction notre adresse préférée : le concept-store Pompon Bazar, jamais à court d’inspiration !