La route des épices en Amérique du Sud

Boire et manger en Amérique du Sud

Au fur et à mesure de la découverte de l’Amérique du Nord et du Sud, notre assortiment d’épices et d’herbes aromatiques s’est élargi en Europe. Dès le XVIe siècle, le docteur Francisco Hernández rédigea un livre d’herbes aromatiques contenant pas moins de 1 200 recettes. Des recettes non seulement pour préparer une bonne tasse de thé, des narcotiques ou des plats savoureux, mais le plus souvent pour traduire dans la pratique les vertus médicinales des fleurs et des plantes. Partez à la découverte de la route des épices !

La route des épices en Amérique du Sud Lajoiedesfleurs.frCopyright: mowielicious.com

La médecine par les herbes

Les Aztèques, premier peuple du Mexique, connaissaient les secrets des fleurs et des plantes. Leurs recherches et leurs connaissances étaient très appréciées et ont traversé les siècles pour animer encore la recherche de nos jours. Une grande partie de leur savoir est encore utilisée aujourd’hui. Il suffit de regarder les étiquettes des comprimés et gélules à base d’herbes. Saurez-vous y reconnaître les herbes et épices sud-américaines ? 

L’Amérique du Sud dans notre quotidien

Une boisson fraîche « light » à base de stevia ou un plat relevé au poivre de Cayenne. Ces ingrédients nous viennent d’Amérique du Sud. Et la liste n’est pas exhaustive : avez-vous déjà bu un thé lapacho ? Ou utilisez-vous du piment dans la cuisine ? N’allez pas chercher plus loin ! Les deux viennent des plantes et arbres apparentés originaires d’Amérique du Sud. Mais beaucoup de narcotiques proviennent également de cette région du monde. De nombreux cactus hallucinogènes par exemple, mais aussi la feuille de coca, qui est utilisée depuis des siècles comme énergisant. Regardez la carte des herbes aromatiques d’Amérique du Sud. Combien de pots en avez-vous dans votre placard de cuisine ?

La réponse sud-américaine au café et au thé

Êtes-vous déjà allé en Amérique du Sud ? Si oui, vous aurez probablement déjà bu du yerba maté. Ce thé amer aux épices, tiré des feuilles et boutons du maté, déborde de vitamines et d’antioxydants et contient une sorte de caféine naturelle. Le yerba maté est donc considéré comme un remplaçant sain du café ou du thé. Boire du yerba maté est une coutume très répandue en Argentine, au Brésil, en Uruguay et au Paraguay. Le boire ensemble, c’est consacrer son amitié, car le yerba maté ne se boit qu’entre âmes sœurs. 

Route locale des épices

Créez votre propre route des épices. Si possible dans le jardin, mais un balcon ou un rebord de fenêtre lumineux feront également l’affaire. Beaucoup d’épices se trouvent dans le commerce et poussent très bien sous nos latitudes. Pensez à la sauge, au thym, au romarin, au laurier et à l’eucalyptus. Ces herbes aromatiques sont non seulement idéales pour relever les plats, mais peuvent également améliorer une tasse de thé. Et c’est ainsi que vous créerez la variante française du thé au yerba maté. Que vous partagerez bien entendu avec ceux que vous aimez.