Créez votre bouquet à faible teneur en pollen

Pour les citadins qui souffrent du rhume des foins !

Le printemps est une saison toujours très attendue, avec ses journées ensoleillées et surtout ses jolies fleurs en éclosion. Pourtant, au moins 20 % de la population française* est allergique au pollen. Nous avons donc créé une liste de fleurs à faible teneur en pollen, pour des bouquets printaniers qui ne vous feront pas éternuer !

Créez votre bouquet à faible teneur en pollen _Lajoiedesfleurs.fr
On pourrait penser que l'environnement urbain est une barrière à l'invasion du pollen. En réalité, à cause de la pollution, des quantités de pollen sont emprisonnées dans les espaces urbains. Les habitants des villes sont donc tout autant (sinon plus) exposés aux symptômes du rhume des foins, que ceux des zones rurales. Si certaines fleurs comme les jacinthes, chrysanthèmes ou tournesols (pour n’en nommer que quelques-unes) sont particulièrement riches en pollen, d’autres sont connues pour en avoir une faible teneur. Voici une liste de fleurs (dont certaines ont été utilisées dans ce bouquet) que vous devriez tolérer — ou du moins mieux supporter — si vous êtes allergique au pollen.
 

La rose

Quelle que soit la variété, cette beauté classique ne libère que de petites quantités de pollen dans l'air et est donc un choix sûr pour ceux qui souffrent du rhume des foins. Pour minimiser davantage l'exposition au pollen, optez pour des variétés de rose à bourrelets serrés.

La clématite

Avec des pétales à l'allure sauvage, une silhouette légère et une palette de couleurs impressionnante, la clématite apporte une atmosphère délicieusement champêtre à vos bouquets de saison. Le plus : leur port de tige rigoureux et leur taille garantissent à la fleur une meilleure vigueur en vase.

La grande astrance

Des fleurs aux pétales pointus et son centre coussiné d'épingles, la grande astrance est parfaite pour apporter couleur et texture à un bouquet, et lui donner une touche champêtre. Très tendance, cette fleur est donc un indispensable des bouquets printaniers.

Muflier (gueule de loup)

Autrefois on pensait que les mufliers avaient des pouvoirs surnaturels et offraient une protection contre la sorcellerie. Aujourd'hui, les mufliers sont un choix sûr pour ceux qui sont sujets au rhume des foins, notamment grâce à leurs têtes étroitement fermées qui minimisent la libération de pollen. Avec leurs multiples fleurs qui enrobent la tige, les mufliers sont parfaits dans un bouquet mélangé.

Le gypsophile

Si elle sait très bien faire son show toute seule, cette fleur est vraiment à sa place lorsqu’elle peut faire évoluer un bouquet mélangé. Avec ses branches vertes et ses petites fleurs roses ou blanches qui peuvent ressembler à des nuages, le gypsophile est l'une des fleurs coupées les plus populaires de ces dernières années. Pour en profiter sans trop risquer l’allergie, privilégiez la variété à fleurs doubles (comme le Gypsophila paniculata ‘Flamingo’ par exemple) qui est à faible teneur en pollen, contrairement aux variétés à fleur unique.

L'achillée

De grande taille, mince et d’apparence vive, l'achillée possède des qualités anti-allergènes qui empêchent la libération d’histamine --- la substance qui provoque des réactions allergiques. En plus d'être une fleur particulièrement appréciée pour le volume et  la texture qu'elle apporte à un bouquet, l'achillée est aussi beaucoup utilisée dans des remèdes anti-allergies à base de plantes.

La giroflée

Surnommée en Chine « beauté éternelle », la giroflée (ou Matthiola) séduit aussi bien par sa floraison abondance le long de ses tiges que par son parfum intense qui rappelle le clou de girofle. Avec pas moins de cinquante variétés, la giroflée a de quoi vous charmer.

Si vous souffrez du rhume des foins, sachant donc que vous n'avez pas à vous priver de fleurs de saison pour autant. Tout au long de la saison printanière, créez votre propre bouquet à faible teneur en pollen et montrez-nous le résultat sur Instagram avec le hashtag #Lajoiedesfleurs.